Evaluer les dangers et développer la prévention des risques professionnels

La prévention des risques professionnels est devenue un enjeu majeur dans les entreprises, industries et même administration. C’est pourquoi l’OIT, l’organisation internationale du travail, a créé la journée mondiale sur la sécurité et  la santé au travail. Son but est simple : promouvoir la prévention des risques professionnels ainsi que les maladies professionnelles dans le monde. Cette journée prend tout son sens, étant donné la crise sanitaire que nous avons subi, et que nous subissons encore… La covid a changé nos habitudes de vie et de travail, car il a fallu s’adapter à cette situation rapidement. Nous allons donc décrypter ensemble toutes les choses que cette journée veut mettre en avant :

prévention des risques professionnels dans une industrie

SOMMAIRE :

I/ Réglementation sur la sécurité et la santé au travail

Avant de se lancer pour sécuriser et adapter votre lieu de travail, il faut connaître les risques existants. Tous les risques ont leur solution, le tout est de les connaître. La première étape de la journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail est de sensibiliser à l’évaluation des risques professionnels auxquels vos salariés sont régulièrement confrontés. Cette analyse permettra par la suite de mettre en place des actions de prévention des risques professionnels. Ce document se nomme l’EvRP (évaluation des risques professionnels). Il s’agit d’un document obligatoire dans les entreprises.

La connaissance des risques ne doit pas être laissée de côté. C’est à l’employeur de mettre ça en place puisqu’il en va de sa responsabilité. C’est une obligation de fournir ce document à l’ensemble de ses salariés pour assurer sécurité et santé à son équipe. D’ailleurs, cette obligation figure dans le code du travail. Celui-ci indique qu’il faut mettre en place des actions d’identification et de classement des risques ainsi que la mise en place d’actions de prévention des risques. (Articles : L.4121-2 et L.4121-3).

Ce document, l’EvRP, permet de progresser dans la quête d’une bonne santé et d’une sécurité sans failles dans votre entreprise. Il faut également savoir que vous devez impérativement avoir ce document dans votre société. Si ce n’est pas le cas vous devrez payer une amende de 1500€.

Pour mener à bien l’encadrement et la mise en place de prévention des risques professionnels, il faut suivre une certaine logique.

II/ Evaluer les risques professionnels dans votre entreprise

1/ Les choses à prévoir en amont

Tout d’abord, il faut mettre en avant la volonté du chef d’entreprise d’évaluer les risques. Etablir des objectifs, indiquer les moyens à prendre mais aussi expliquer les modalités pour l’organisation et la communication de ces risques est essentiel. Le chef d’entreprise doit donc s’organiser de manière à être le plus autonome sur cette évaluation des risques. Il doit l’adapter à la taille, aux activités ou encore à la culture de l’entreprise. Il est également essentiel que des salariés soient présents ou au minimum leurs représentants car ce sont eux les principaux intéressés et surtout les plus exposés. De ces échanges découle donc la mise en place d’actions de prévention des risques (que nous verrons en dernière partie).

Une fois que vous avez créé votre groupe de personnes qui vous dira, en toute honnêteté, quels sont les risques, vous pouvez préparer des choses importantes :

Avant toute chose, il faut choisir une personne référente qui saura coordonner les personnes de son service et ainsi recueillir toutes les informations utiles.

Il est important aussi de définir la zone sur laquelle vous allez évaluer les risques. Plus on a d’informations, plus celles récoltées seront nombreuses et utiles.

Ensuite, il faut indiquer clairement de quelle manière l’évaluation aura lieu. Comment allez-vous procéder ? Vous pouvez créer des documents, utiliser des logiciels ou des check-lists. L’important ici est d’adapter les outils à votre entreprise et de faire en sorte qu’ils soient les plus simples à comprendre pour tout le monde.

Pour finir, il reste trois choses essentielles à faire :

  • La définition du budget alloué
  • Les différentes formations internes (si vous les avez jugé nécessaires)
  • La mise en place de la communication (interne et externe)

2/ Identifier clairement les risques

1/ On repère les dangers : Quels sont les produits dangereux ? Quelles machines nécessitent un certain équipement ? Le processus de fabrication est-il optimal pour limiter au mieux les risques ? Les conditions de travail, c’est-à-dire : les horaires, le travail de nuit, la pénibilité ou bien encore la redondance dans les tâches effectuées sont-elles gérées au mieux ? Qu’est-il possible d’améliorer dans votre entreprise ?

2/ On analyse les risques : Une fois qu’on a vu où étaient les risques on peut donc débuter l’analyse pour avoir le plus d’informations possible. Ce qui nous permettra d’agir en conséquence.

  • Mettre en lumière les dangers
  • Analyser les risques ; pour ce faire, il y a plusieurs possibilités :
  • Des contrôles
  • Vérification des postes de travail
  • De la modélisation ou des calculs probabilistes

Il est maintenant temps de classer ces risques et d’en faire de la prévention pour pouvoir les éviter au mieux. Il faut donc débattre ensemble pour établir les plus gros risques, et donc mettre en place les actions adéquates. Nous allons voir ensemble comment mettre en place ces actions de prévention des risques professionnels et accidents de travail.

III/ Mettre en place la prévention des risques

1/ La prévention en entreprise

La prévention c’est toutes les choses que l’entreprise instaure afin de préserver la santé et la sécurité de ses salariés. Ces choses peuvent être par exemple une amélioration des conditions de travail, un aménagement des horaires, un aménagement du poste de travail… Bref, toutes ces choses qui améliorent le bien-être au travail.

Pour mettre en place toutes ces actions de prévention des risques, il faut prendre en compte certaines choses. Notamment la taille de l’entreprise, la géographie, la présence de clients ou non au sein de l’entreprise ou encore d’intérimaires …

2/ Mettre en place la démarche à suivre :

Cette démarche de prévention fait appel à neuf grands principes qui sont inscrits dans le code du travail:

  1. Eviter les risques : faire en sorte de supprimer les dangers ou au moins de réduire au maximum l’exposition à ces dangers.
  2. Evaluer les risques : comme expliqué dans le paragraphe précédent.
  3. Combattre les risques à la source : faire en sorte que la prévention des risques soit présente le plus tôt possible. Par exemple dès la construction des bâtiments, dans les équipements et également dans les méthodes de travail.
  4. Adapter le travail de l’homme : faire en sorte que le travail soit donné à la bonne personne en fonction de ses aptitudes. Grâce à ça, on réduit les effets du travail sur la santé.
  5. Tenir compte de l’évolution technique : il faut sans arrêt être en veille des nouvelles évolutions pour adapter la prévention aux nouvelles technologies.
  6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui l’est moins : Faire en sorte d’utiliser des produits ou des matières qui sont peu dangereuses. Toujours faire en sorte de remplacer les produits les plus dangereux par des produits de substitution qui fonctionnent tout aussi bien.
  7. Planifier la prévention des risques : C’est prendre en compte l’ensemble des éléments, qui sont : la technique, les conditions de travail, l’organisation, les relations sociales et enfin l’environnement.
  8. Donner la priorité aux mesures de protection collective : Avant d’utiliser les protections individuelles, vos salariés doivent porter leurs protections collectives puis ajouter à ça les protections individuelles.
  9. Donner les instructions appropriées aux salariés : Il est essentiel de former et informer les salariés pour qu’ils connaissent les risques et les précautions à prendre.

Vous avez donc ici les étapes fondamentales pour la mise en place de la prévention des risques au sein de votre entreprise.

3/ Comment installer cette prévention des risques professionnels ?

Il faut savoir que la prévention des risques peut se faire en interne mais aussi en externe. En effet mettre en place de la prévention c’est surtout : informer ses salariés. Ainsi que mettre en place des choses qui vont leur rappeler quels sont ces risques d’accidents de travail au quotidien. Au niveau des actions à effectuer en externe, ça peut être des campagnes de prévention sur des sujets variés dans le cadre de la journée mondiale sur la sécurité et la santé au travail, par exemple !

Il faut également savoir que la mise en place de prévention respecte trois valeurs : Respect du salarié, transparence et dialogue social.

Vous avez maintenant l’essentiel des informations pour éviter au maximum les risques dans votre entreprise. La santé et la sécurité de vos salariés n’en seront que meilleures après avoir effectué ces différentes choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.