Les règles d’implantation des panneaux de signalisation de chantier temporaire

Les panneaux de signalisation de chantier temporaire sont à adapter à l’environnement dans lequel vous allez intervenir pour vos travaux. En effet, à chaque chantier de voirie, vous faites face à un environnement différent des précédents. Que vous interveniez sur la chaussée ou sur un trottoir ou qu’il s’agisse d’une route à double sens ou à sens unique, les contraintes ne sont pas les mêmes.

Règles d'implantation des panneaux de signalisation de chantier
Règles d’implantation des panneaux de signalisation de chantier

SOMMAIRE

I/ Comment faire l’implantation des panneaux de signalisation de chantier temporaire ?

II/ A quelle distance implanter la signalisation temporaire ?

Comment faire l’implantation des panneaux de signalisation de chantier temporaire ?

Un chantier temporaire vient perturber la circulation habituelle des véhicules sur une route ou des piétons sur un trottoir. Il est donc important d’expliquer qu’un changement provisoire s’opère. Pour cela le code de la sécurité routière, et plus précisément la 8ème partie de l’Instruction interministérielle sur la signalisation routière propose une signalisation temporaire en 3 étapes bien distinctes :

1. La signalisation temporaire d’approche

Comme son nom l’indique, cette signalisation temporaire est installée en amont de travaux ou d’obstacles afin d’avertir de l’arrivée d’un chantier. Elle doit être impactante afin d’attirer l’œil des conducteurs sur un changement dans la circulation habituelle. C’est pourquoi ce sont généralement des panneaux de chantier triangulaires orange et rouge que l’on pose en premier lieu. Viennent ensuite des panneaux complémentaires d’indication puis bien entendu les interdictions qui en découlent.

a/ Les panneaux de danger travaux

Panneau de signalisation AK5
Le panneau AK5 : panneau en forme de triangle avec le pictogramme des travaux
Panneau temporaire AK14
Le panneau AK14 : panneau triangulaire avec le point d’exclamation

C’est deux panneaux d’avertissement de danger sont associés à des panneaux venant informer de la teneur du danger, au moyen de panneaux d’indication, et des obligations à respecter, à travers les panneaux de prescription.

b/ Les panneaux d’indication de type KC

Ces panneaux de signalisation de chantier temporaire rectangulaires sont caractérisés par leur texte explicatif noir sur fond jaune/orange venant renforcer et expliquer les panneaux de danger triangulaire AK5 et AK14. On retrouve des panneaux venant expliquer la nature du chantier tels que le panneau Route barrée, Circulation alternée ou Travaux sur 15 km.

Panneau de signalisation de chantier Sortie de camion

Panneau KC1 : panneau en forme de rectangle avec texte noir Sortie de Camions ou Carrefour Modifié

c/ Les panneaux de prescription, plus connus sous le nom de panneaux d’interdiction

Avec leur forme ronde, ces panneaux temporaires annoncent les interdictions que doivent respecter les automobilistes aux abords du chantier arrivant. On retrouve les classiques panneaux d’interdiction tels que :

Panneau BK3 Interdiction de dépasser
Panneau rond d’interdiction de dépasser – BK3
Balise de signalisation de chantier BK6a Interdiction de stationner
Signal BK6a rond Stationnement ou arrêt interdit essentiellement pour les chantiers urbains
Panneau Limitation de vitesse sur chantier
Signalétique de limitation de vitesse – BK14. La limitation doit être adaptée à la circulation (voir article de blog)
Panneau Interdiction au 3.5 tonnes sur un chantier
Panneau BK13 de limitation de tonnage ou BK12 de limitation de hauteur

2. La signalisation de position de chantier

Après avoir prévu les usagers de la route de l’arrivée d’un chantier, la signalisation doit maintenant être implantée à l’endroit des travaux ou de l’obstacle.

Cette signalisation est à adapter au type de chantier : dangerosité du chantier, type de travaux réalisés, encombrement de la route, vitesse de circulation sur la voie, débit de circulation. On retrouve dans l’ordre les panneaux temporaires de chantier suivants :

a/ les balises indiquant la signalisation frontale du chantier

Cette signalisation doit être positionnée juste devant le chantier afin d’expliquer l’impossibilité pour les véhicules de passer.

Ce sont les balises K8 et balises K5 qui sont positionnées sur la chaussée.

Balise de chantier K5c sur socle lourd
Balise K5C sur socle lourd
Balise de déviation vers la gauche K8
Balise K8 pour orientation vers la gauche

Lorsqu’il s’agit d’un accotement, la face rouge et blanche hachurée du barrage K2 joue le rôle de barrière.

b/ à placer le long des travaux, la signalisation longitudinale,

Grâce aux signaux K5, représentés par les cônes de chantier K5a ou les piquet hachuré rouge et blanc (K5b), le chantier peut être protégé et signalé dans toute sa longueur. Ainsi, les cônes de Lubeck permettent à la fois de protéger les ouvriers lors de leur travaux en éloignant les automobilistes, mais également d’empêcher les véhicules d’empiéter sur le chantier au risque de provoquer un accident.

Séparateur de voies K16 rouge et blanc

Lorsque les travaux sont durables, nécessitent d’importantes modifications de circulation ou sont sur des voies à forte circulation, il est conseillé d’installer des séparateurs de voies K16 : ces séparateurs modulaires permettent la création d’une barrière continue plus sécurisante que de simples cônes de signalisation même lestés.

c/ les panneaux de fin de chantier

Pour finir, à la fin des travaux, un panneau routier avec la mention « FIN DE CHANTIER » doit être apposé. Ce panneau de chantier est souvent représenté au dos du barrage K2.

3. Les panneaux de signalisation de chantier temporaire de fin de prescription

Afin d’annuler les contraintes imposées par les panneaux d’interdiction installés en début de zone dangereuse, des panneaux de fin d’interdiction doivent être installés. Le plus couramment, c’est le panneau B31 de fin de toutes prescriptions qui est implanté pour des raisons de simplicité. Mais des restrictions spécifiques peuvent être annulées grâce au panneau de fin de limitation de vitesse B33 ou le signal de fin d’interdiction de dépasser type B34.

A quelle distance sont implantés les panneaux de signalisation de chantier temporaire ?

Un panneau temporaire de chantier doit être positionné à une distance des travaux selon deux critères essentiels : l’environnement des travaux et le type de voie.

1. L’éloignement d’implantation des panneaux temporaires selon l’emplacement des travaux

Que votre chantier soit en ville ou à la campagne, les distances à respecter entre les panneaux et vos travaux ne sont pas les mêmes.

a/ Distance pour la pose de signalisation en agglomération

En ville, le dernier panneau de la signalisation d’approche rencontré avant le chantier est implanté à 10 mètres environ de celle-ci en agglomération.

b/ Intervalle des panneaux en rase campagne

A la campagne, le dernier panneau d’approche installé avant les travaux est implanté à 100 mètres environ de celle-ci en rase campagne.

2. L’étendue d’installation de la signalisation selon le type de route

Le deuxième critère important à observer pour connaître où installer les panneaux de signalisation chantier correspond au type de circulation sur la chaussée : la circulation se fait-elle en double sens ou en sens unique ?

a/ Écart des panneaux de signalisation de chantier temporaire sur les routes bidirectionnelles

L’espace entre deux panneaux ou groupes de panneaux successifs est normalement de 100 mètres environ sur routes bidirectionnelles. Pour les chantiers à progression très lente cette distance peut atteindre 500 mètres. Dans le cas où la signalisation d’approche est réduite à un seul signal, cette distance est de 150 mètres environ sur les routes bidirectionnelles.

b/ Éloignement des panneaux de signalisation sur les chaussées séparées

L’étendue entre deux panneaux ou groupes de panneaux successifs est normalement de 200 mètres environ sur routes à chaussées séparées ; toutefois, en signalisation d’urgence la distance entre panneaux ou groupes de panneaux peut être réduite jusqu’à 100 mètres. L’espacement entre panneaux successifs restant homogène. Dans le cas où la signalisation d’approche est réduite à un seul signal, cette distance sera de :

  • 200 mètres environ sur les routes à chaussées séparées
  • 30 mètres minimum en milieu urbain.

Enfin, les règles de base étant exposées, nous vous proposons dans l’article suivant, quelques cas concrets de chantier. Vous apprendrez tout sur l’implantation adéquate des panneaux de chantier selon la configuration du chantier. Nous vous laissons découvrir sans plus tarder.

Vous pouvez également comprendre en détail le rôle des panneaux de signalisation de chantier temporaire en explorant notre blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.