Rampe d’accès pour PMR : Que dois-je faire pour respecter la loi ?

Ce que dit la loi

Tout d’abord, lorsqu’une dénivellation ne peut être évitée, une rampe d’accès doit être aménagée afin de la franchir. Celle-ci est par ordre de préférence une :

Rampe permanente, intégrée à l’intérieur de l’établissement ou construite sur le cheminement extérieur de l’établissement ;

Rampe inclinée permanente ou posée avec emprise sur le domaine public. En effet, l’espace d’emprise permet alors les manœuvres d’accès d’une personne en fauteuil roulant ;

Rampe amovible, qui peut être automatique ou manuelle.

 

Pourcentage de pente imposée par la loi

Deuxièmement, une rampe peut être aménagée afin de franchir une dénivellation tout en respectant les valeurs de pente suivantes :

Nouveau bâtiment :

– jusqu’à 8% sur une longueur inférieure ou égale à 2 m.

– jusqu’à 10% sur une longueur inférieure ou égale à 0,50 m.

Bâtiment existant :

– jusqu’à 10% sur une longueur inférieure ou égal

 e à 2 m.

– jusqu’à 12% sur une longueur inférieure ou égale à 0,50 m.

 

Caractéristiques que doit remplir la rampe d’accès pour respecter la loi

– Elles doivent supporter une masse minimale de 300 kg.

– Les rampes d’accès doivent être suffisamment large pour accueillir une personne en fauteuil roulant.

– De plus, il faut qu’elles soient non glissante.

– Ainsi que contrastée par rapport à son environnement.

– Enfin, elles doivent être constitué de matériaux opaques.

L’ensemble de notre gamme de rampe d’accès respecte ces conditions.

 

Comment calculer la bonne longueur de rampe ?

La réglementation impose un dénivelé maximum, celui-ci correspond à la pente de la rampe et s’exprime en %.

Pente (%) = Hauteur de la marche /  Longueur de la rampe

 

Les différents types de rampes d’accès

A propos des rampes d’accès, elles se différencient par la matière utilisé (fibre de verre, aluminium, polypropylène), par leurs formes (standard, pliable, évasé, enroulable) et enfin par leurs dimensions. Généralement on classe les rampes en 2 grands types :

– Les rampes fixes : elles prévoient un accès autonome aux personnes à mobilité réduites.

Elles peuvent être complété par une plateforme selon la disposition des lieux.

– Les rampes amovibles : par définition sont vouées à être installées temporairement. De plus, elles doivent être faciles à transporter et à installer, être solides et antidérapantes et résister à une charge de 300 kilos.

N’oubliez pas d’installer un dispositif d’appel permettant aux PMR de signaler leurs présences au personnel de l’établissement.

 

Direct Signalétique vous propose une gamme complète de produits avec des rampes d’accès qui vous permet d’équiper des escaliers d’une hauteur de 4 cm à 72 cm maximum.

De plus, toutes nos rampes de franchissement respectent la loi.

 

Dans quels cas une rampe d’accès n’est pas obligatoire ?

Une rampe de franchissement n’est pas obligatoire dans certains cas :

– Trottoir de moins de 2m80 de large.

– Pente du trottoir supérieur à 5%.

– Différence de niveau de plus de 17 cm.

 

Venez explorer l’ensemble de notre gamme de rampes d’accès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *